Les mauvaises herbes : à éliminer ou à conserver

Les mauvaises herbes n’ont parfois de mauvais que le nom ! Certaines d’entre elles s’installent dans votre jardin chaque été et peuvent représenter une menace pour vos autres plantes en les envahissant. Le rumex, le chardon ou le chiendent sont ainsi des espèces à éliminer au plus vite. En revanche, le coquelicot ou les trèfles sont totalement inoffensifs et peuvent donc être conservés afin de donner une touche plus naturelle à votre jardin. C’est d’ailleurs une véritable mode : les jardins naturels, ou « bio » consistent à laisser la nature faire son travail sans intervenir sur les plantes, avec des résultats parfois surprenants !

Comment les éliminer ?

La meilleure solution reste manuelle : il faut les arracher avec la racine et prendre bien soin de dégager toutes les plantes environnantes. L’utilisation de désherbant est vivement déconseillée : polluant, il risque de toucher vos fleurs, et s’infiltre dans les sols. Une tonte régulière du gazon évite également la propagation des graines et donc l’apparition de nouvelles pousses.

Prévenir l’apparition de mauvaises herbes

Les mauvaises herbes peuvent constituer un véritable fléau sur un potager : afin de s’en prémunir, recouvrez votre pré carré d’une bâche noire durant l’hiver. De même, sur les sols en dalle, l’eau chaude est un moyen efficace de supprimer toutes les racines.